Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
24 janvier 2015 6 24 /01 /janvier /2015 13:13
Notre rentrée de janvier. Enfin !Notre rentrée de janvier. Enfin !Notre rentrée de janvier. Enfin !

Limbes - Melania G.Mazzucco - Flammarion

J'ai tout aimé dans ce roman !

Sa construction, avec des flash-back qui font avancer l'histoire à chaque fois.

La qualité de l'écriture, à la fois poétique et réaliste, même si le thème n'avait rien pour me plaire de prime abord : la vie d'une jeune femme soldat dans l'armée italienne victime d'un attentat en Afghanistan lors d'une mission.

D'aussi loin qu'elle s'en souvienne, Manuela Paris a toujours voulu devenir militaire et malgré les difficultés elle y est parvenue. Lorsqu'elle revient dans sa ville natale percluse de douleurs et de cicatrices elle doit faire face à sa vie rêvée détruite et tenter une reconstruction contre sa propre volonté.

Sa rencontre avec un inconnu qui a beaucoup de secrets va l'obliger à revenir sur sa vie, ses choix et ses peurs pour pouvoir sortir des limbes dans lesquelles elle flotte depuis qu'elle est la seule survivante de son unité.

Un grand roman sur le monde contemporain avec ses contradictions et sa folie. C'est aussi le roman de l'Italie d'aujourd'hui à travers la vie chaotique de la famille de Manuela et celle de son compagnon condamné à fuir la mafia toute sa vie.

J'ai très envie de découvrir les romans précédents de cette auteure à côté desquels je suis passée.

En plus c'est la première fois que j'ai un coup de cœur pour un livre lu sur tablette !! Je pensais que le support m'empêchait d’apprécier un texte même très bon. Contente de voir qu'il n'en est rien car de plus en plus d'éditeurs nous fournissent les livres à paraître en format numérique et non plus sur papier...

Nathalie

Soumission - Michel Houllebecq - Flammarion

Le narrateur François, antihéros typique, après une triste jeunesse s'engage dans une carrière universitaire. Il trouve auprès de l'écrivain naturaliste décadent, Huysmans un alter égo auquel il consacre une thèse qu'il soutient avec succès. Le voilà qui se prépare à une vie protégée, ennuyeuse et résignée à la Sorbonne où il obtient un poste. Mais les élections présidentielles approchent et la société française voit se mettre en place insidieusement 2 forces politiques : les Identitaires et la Fraternité musulmane. C'est ce dernier parti qui gagne les présidentielles de 2022 et fait disparaître purement et simplement le principe de laïcité.

Dans ce roman politique et social, on retrouve les thèmes chers à Houellebecq depuis ses débuts de romancier et poète : un monde liquéfié par l'individualisme libéral, le dessèchement spirituel, la solitude affective et la misère sexuelle, les catastrophes sociales.

Il est beaucoup question dans ce roman de littérature et des écrivains de la fin du XIXème siècle et début XXème siècle, la vision qu'ils avaient de la société, de la religion, de l'humanisme et de l'engagement patriotique. On devine les points de vue de Houellebecq à travers François le narrateur.

Il y a différents niveaux de lecture dans ce roman. On peut y voir la métaphore féroce d'un naufrage intime et désespérant ; la parodie de l'Islam politique en Europe, corrompue, arriviste et lâche comme ses habitants ! Tout le monde en prend pour son grade même le narrateur qui se retrouve vidé de tout amour et de tout désir, incapable d'embrasser la foi comme Huysmans, et qui au final adhère sans difficulté à la Fraternité musulmane comme une forme de suicide ou d'un grand éclat de rire cynique.

Ce serait donc faire un mauvais procès à Houellebecq que de considérer très au sérieux son roman et de le tenir comme un essai ou un pamphlet.

Mathilde 1

Vernon Subutex - Virginie Despentes - Grasset

Vernon est un ancien disquaire qui a perdu son emploi, sa petite amie ainsi que la plupart de ses amis, décédés. Après avoir été expulsé de son appartement, il squatte chez ses anciens amis de "la grande époque" : punk-rock, sexe, drogues, années 90 et Vernon se retrouve propulsé au cœur d'une intrigue mystérieuse impliquant la mort d'une rock-star (un ami à lui). Il va se retrouver dans des situations improbables tout en croisant une galerie de personnages incroyables qui sont des portraits très représentatifs de notre époque. Séduisants ou détestables, ils sont tous très bien croqués et on reste cloués jusqu'à la fin au roman de Virginie Despentes sans le moindre mal. Une fin qui n'en est pas vraiment une puisqu'une suite paraîtra en mars prochain. Nous avons laissé Vernon cloué sur le pavé parisien et j'ai hâte de le retrouver dans ses aventures. C'est un excellent roman que nous offre l'auteur, d'un horizon différent que ses précédents ouvrages : aucune violence gratuite, juste la description de notre société cruelle et chaotique. A noter qu'il ne faut pas chercher l'intrigue policière dans cette lecture puisqu'il s'agit d'une vaste comédie humaine moderne au goût de rock. Un roman qui rappelle "Haute fidélité" de Nick Hornby : mais avec un humour nettement plus grinçant servi avec plus de rage.

Mathilde 2

Partager cet article
Repost0

commentaires